Cabinet dentaire à Vendôme

Cabinet dentaire à Vendôme

Si aujourd’hui de plus en plus de personnes optent pour la pose d’un implant dentaire, sachez que c’est d’abord pour des raisons de confort. En effet, contrairement aux autres dispositifs, l’implant dentaire est solide, ce qui vous permet de parler ou de manger sans ressentir le moindre désagrément. Avec un implant, vous ne craindrez pas non plus les effets du temps. S’il vous manque une dent et que vous êtes décidé à la remplacer, sachez que l’option de l’implant dentaire est la meilleure. Toutefois, pour profiter d’une prestation qui est irréprochable, vous devez vous rendre dans un cabinet dentaire de référence. Au cas où vous habiteriez à Paris, visitez sans plus attendre la plateforme « Implant-dentaire-paris-vendome.com ».

Voir le Site


Whatgear, portail web sur les équipements des sportifs et des artistes

Whatgear, portail web sur les équipements des sportifs et des artistes

Whatgear est un guide web conçu pour aider les internautes à se renseigner facilement sur les matériels d’un artiste ou d’un sportif qu’ils connaissent ou qu’ils viennent de découvrir.
En effet, il dévoile périodiquement via son espace numérique, des informations sur les matériels qui représentent des équipements de travail des réalisateurs, des photographes, des producteurs, des sportifs, des artistes musiciens les plus célèbres de l’histoire contemporaine.
Ne perdez plus votre temps à chercher ailleurs, ce site est l’endroit idéal où vous trouverez régulièrement des informations très intéressantes sur ces célébrités.
Ces catégories d’information que vous découvrirez vous permettront de bien cerner la nature des équipements dont ces artistes ou ses sportifs se servent pour se performer et pour innover au quotidien. Ceci pourrait vous aider davantage si votre rêve est de suivre leur trajectoire pour devenir aussi célèbre qu’eux un jour.

Voir le Site


Comment sauver son couple en crise

Comment sauver son couple en crise

Couple en crise : comme les signaux d’alarme

Des couples qui se quittent après des années et deux ou trois enfants, des projets familiaux et d’avenir qui s’envolent souvent à la surprise générale (” Mais comment ? ! Vu de l’extérieur, ils ne semblaient pas être en crise “) : nous connaissons de nombreux cas de ce genre.

Celui qui vit une relation de couple stable sait par expérience qu’il y a des moments plus difficiles et à mon avis, il ne s’agit pas de les laisser devenir la continuité quotidienne de la relation.

Quel est le moment de non-retour quand un couple s’effondre ? Comment le remarquer à temps ?

Nous avons demandé à Stella Coach en vie amoureuse quels sont les signes d’avertissement sans équivoque devant lesquels un couple doit s’inquiéter… et s’activer.

Quels sont les signaux clairs qui devraient alerter le couple ?

Certainement certains détails de la vie quotidienne du couple, comme ne plus attendre que le partenaire dîne ensemble, se disputer pour des broutilles, vouloir sortir plus avec des amis qu’avec son partenaire ou compagnon, ne pas se donner plus d’attention, mais surtout cesser de se parler ou de se confronter.

Au fond, le signal sans équivoque qui identifie un couple en crise n’est pas à l’intérieur du couple. Oui, c’est vrai, vous comprenez bien, si le couple est en crise, je ne le comprends pas de la part du couple, mais je le comprends de moi-même. Le couple entre en crise lorsque l’un des deux partenaires (ou les deux) n’est plus bien avec lui-même, il se sent déprimé ou étouffé par le couple parce qu’il n’est plus bien dans cette relation, il a le sentiment de ne plus être lui-même, de perdre son identité.

Mon conseil en tant que coach dans ce cas est de pouvoir se parler plus souvent, en consacrant au moins un quart d’heure par jour à reconnaître vraiment comment sont les choses. Demandons-nous : “Sommes-nous heureux ?”.

N’oublions jamais que le couple est composé de deux personnes, deux âmes, deux corps et deux personnalités. Si l’un d’eux perd son identité, le couple entre inexorablement en crise.

Y a-t-il un signal plus inquiétant que les autres ? Dis le réveil qui nous avertit de nous mettre à l’abri ?

Bien sûr, quand on sent qu’on perd de l’intérêt, de la passion. Lorsque nous nous retrouvons plus souvent à nous résigner, à être indifférents et à faire les choses bien plutôt que de décider pour notre propre bien-être. C’est le signe évident qu’il y a une crise.

En présence de ces symptômes, y a-t-il un moyen de se rétablir ou est-il déjà trop tard ? Lire un horoscope est pas bien utile !

Malheureusement, il est fort probable que nous soyons dans un état de crise plus qu’avancé. C’est une question de moments pour qu’il soit trop tard. En travaillant dur et peut-être en obtenant l’aide d’un entraîneur, vous pouvez réussir, mais le but commun doit être de vous trouver vous-même. Au fond, un problème que tous les couples en crise (et je souligne tous) ont, est lié à la communication. Et si pour sauver votre couple en crise vous en veniez au vibromasseur ? Quelques exercices pour le faciliter pourraient vous aider à parler et même à mieux vous connaître.

Je propose un exercice à cet égard : acheter deux cahiers blancs, un pour chacun. Pendant un mois, essayez de noter trois moments de la journée qui mériteraient d’être revécus et trois moments de la journée que vous ne voulez pas revivre (faites un effort, cherchez-les !) et à la fin du mois, échangez les carnets.

Le fait d’avoir écrit vous aura probablement permis de voir votre situation de façon un peu plus objective et de mieux vous connaître. Quand l’échange aura lieu, il y aura sûrement beaucoup de “mais je n’ai pas compris”, “je ne pensais pas que…” et peut-être même une “excuse” et tout cela pourrait nous faire comprendre quelque chose de plus sur notre partenaire.

Les médias sociaux, l’Internet, le fait d’être souvent connecté au Net par le biais de téléphones portables et de tablettes exacerbe la crise en éloignant davantage les couples et en rendant le dialogue plus difficile ?

Selon une recherche anglaise de l’Université d’Oxford, l’utilisation des réseaux sociaux comme forme de communication serait l’une des principales causes des crises des couples. D’une analyse attentive, il ressort fortement, comment l’utilisation des réseaux sociaux peut être une cause de problèmes pour le couple lui-même. On ne parle pas seulement de trahisons, mais surtout de la manière dont les relations, par ce moyen, se traduisent en idéalisations et en fantasmes, de manière à aboutir à la construction d’une vie parallèle, dans laquelle trouver une échappatoire à la vie réelle, mettant évidemment encore plus de difficultés de communication dans le couple. (par exemple : ” tu ne me comprends pas et plutôt que de me confronter à toi, je me réfugie dans ma vie virtuelle où je me sens plus appréciée “).

Contraception et maladies

Méthodes contraceptives efficaces. Les méthodes contraceptives sont divisées en deux catégories : hormonale et mécanique. Les hormonales concernent la pilule et le patch transdermique, tandis que les mécaniques concernent les préservatifs. Malheureusement, ce que j’appelle -les non-méthodes- sont très répandues, le coitus interruptus qui consiste à enlever le pénis avant l’éjaculation. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles on dit que ce n’est pas une méthode : tout d’abord parce que cela suppose une bonne maîtrise de soi et que les statistiques disent que le coït interrompu échoue dans 20 % des cas, et aussi parce que cela ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles. Il existe également une pilule de contraception d’urgence, la pilule du lendemain, mais il est très important de ne pas confondre cette pilule avec une méthode de contraception ; elle doit être prise dans les cas où les rapports sexuels ont lieu en cas de fécondation. De plus, la pilule n’est pas efficace si l’ovule a déjà été implanté.

En ce qui concerne les maladies sexuellement transmissibles, elles peuvent être transmises non seulement par les rapports génitaux, mais aussi par les rapports anaux ou oraux. Ces maladies peuvent toucher aussi bien les hommes que les femmes, mais les statistiques nous indiquent qu’elles sont plus fréquentes chez les femmes et les adolescents (moins de 25 ans). Ils peuvent provoquer des écoulements génitaux, des démangeaisons, des brûlures, une gêne pour uriner ou être asymptomatiques. Parmi les maladies les plus courantes, on trouve l’hépatite, qui provoque une cirrhose ou un cancer du foie.

Désinformation

L’une des caractéristiques les plus fréquentes de la sexualité à l’adolescence est la tendance à associer la drogue et l’alcool à l’activité sexuelle, avec l’idée qu’ils peuvent améliorer les performances ou diminuer l’anxiété. À long terme, la consommation d’alcool diminue le niveau de testostérone dans le sang, ce qui peut entraîner des difficultés d’érection. Une autre caractéristique est la désinformation concernant le contenu de la sexualité, par exemple un commentaire d’une adolescente disant que pour ne pas tomber enceinte, il suffisait de se laver ensuite avec du coca-cola ou de faire l’amour debout ou dans l’eau. Pour les jeunes, la désinformation est plutôt valable pour l’utilisation de matériel pornographique qui les conduit à penser que la sexualité devrait être vécue de cette façon, au lieu de cela l’amour est un espace de rencontre et de partage.

Voir le Site


Médium et oracles

Médium et oracles

Le domaine de la voyance est un domaine très immense car cela assemble un bon nombre de disciplines. Au fur et à mesure que de nouveaux supports de voyance apparaissent, une nouvelle branche se crée. C’est de cette manière qu’est apparu l’astrologie, la numérologie, la radiesthésie, la cartomancie, et beaucoup d’autres arts divinatoires. Les supports divinatoires donc sont des outils clés de la divination. Les praticiens s’en servent pour affiner leur prédiction.

Qu’en est-il de l’oracle? Qu’est ce que c’est?

Un oracle est un jeu de cartes comme les tarots. Ce sont des outils servant à décrypter l’avenir. Le cartomancien est celui qui utilise l’oracle pour prédire l’avenir. A la différence des tarots, les oracles ne contiennent qu’un nombre limité de cartes. Généralement, 53 cartes comme celle de l’oracle de Belline l’oracle de référence des experts divinatoire.

D’ou vient l’utilisation des oracles?

Le recours à l’oracle date depuis des lustres, cela a vu le jour dans le temps des païens. A cette époque, les païens voulaient savoir les messages de Dieu. Par ailleurs, selon son étymologie, l’oracle se dérive du mot latin « orare » qui veut dire parler. Par extension l’oracle donne lieu à « oraculum » qui signifie parole de Dieu. On peut déduire donc que l’oracle est traduit les messages de Dieu.

Quel est l’intérêt de recourir à l’oracle?

L’oracle se distingue des autres supports divinatoires par le fait que ce n’est pas un support généralisé. Autrement dit, elle traite une question particulière par exemple l’amour ou les relations amoureuses uniquement. C’est ce qui fait qu’il est celui le plus apprécié et prisé par les médiums et les voyants pour répondre à une question déterminé.

Lorsqu’il y a une question qui nous préoccupe, c’est un oracle qui dispose une réponse précise. Bref, l’oracle est un support de voyance qui se démarque par son exactitude à répondre les interrogations de la vie et à révéler l’avenir. La médiumnité est une faculté de se communiquer avec les esprits. C’est une sensibilité exceptionnelle de pouvoir ressentir les manifestations des esprits.

Le médium est celui qui est douée de cette faculté. Il en a la maîtrise parfaite.

C’est une personne qui est compétente pour faire interconnexion entre le monde des vivants est celui des esprits.

La médiumnité est cette capacité hors norme et c’est pour cela qu’elle touche la curiosité de tout un chacun.

Effectivement, la médiumnité est une question qui attire les passionnés du monde paranormal.

Beaucoup de questions peuvent surgir. Comment peut-on entrer en contact avec un esprit? Est-ce que tout le monde peut faire cela? Comment on acquiert cette faculté?

D’abord, la communication suppose l’entrée d’au moins deux parties, mais dans une médiumnité, cela se fait entre 3 partie: le consultant, le médium et l’esprit demandé.

La séance de médiumnité se déroule comme suit, la personne indique le nom de son proche décédé et le médium active ses sens pour capter les émanations de l’esprit.

Comme l’esprit n’est pas un être qui se ressuscite mais une âme toujours en vie dans l’au delà avec beaucoup d’autres entités invisibles, c’est lui qui va s’approcher du médium.

Pour ce faire, il donne des signaux sonores, visuels ou vibratoires. Le médium les recevra, on dit que le médium est le récepteur.

En recevant les indications de l’esprit, le médium aura pour tâche de traduire et ensuite de transmettre les messages de l’esprit à son destinataire qui est le consultant.

Tout le monde possède une capacité en médiumnité mais en faible quantité, mais c’est uniquement quelques uns qui arrivent à la maîtriser.

Les médiums sont donc des élus c’est à dire que sont considérés comme médium ceux qui ont eu de la facilité à développer ses sens spirituels.

En effet, ce n’est pas tout le monde qui peut intégrer le monde invisible.

La faculté de médiumnité s’acquiert à la naissance. On dit qu’on ne devient pas médium, on naît avec.

Les difficultés de communication

Voici quelques exemples de comportement ou de communication passive-agressive :

Marta est engagée comme nouvelle vendeuse dans une librairie de quartier. La librairie avait été ouverte moins d’un mois auparavant et deux filles y travaillaient déjà, l’une d’entre elles ayant été nommée directrice du magasin, l’autre vendeuse “normale”. Marta avait été engagée comme troisième. Quelques jours seulement après son embauche, Marta a remarqué que pendant les pauses de travail, elle parlait avec son collègue (le second embauché), ce dernier entre un sourire et l’autre, avec des tons extrêmement calmes et polis, répétait souvent le fait qu’elle (Marta) n’y était qu’une “joviale”, une chose de plus. La situation a dégénéré lorsque, sur décision du patron, Marta s’est vu attribuer un jour de travail supplémentaire dans une succursale située dans une ville voisine. Un jour de travail de plus que le deuxième collègue. Ce dernier, suite à cette décision du patron, est devenu de moins en moins aimable avec Marta et lorsque celle-ci, par nécessité, lui a demandé une faveur, elle a oublié de le faire “euh, désolé, j’ai oublié ! j’étais pressé et j’ai dû m’arrêter à la pharmacie ! quelle bêtise !”.
Daniele, après avoir passé le test d’admission à l’école de médecine, a rencontré un ami dans la rue et lui a joyeusement annoncé le résultat du test. Son ami, avec un sourire, dit “ah, belle la faculté de médecine ! vous savez, avec le test des mots croisés, il ne devrait pas être difficile de le réussir !”
Sonia, parlant à un ami qu’elle n’avait pas vu depuis quelques mois, lui a dit qu’elle avait trouvé un nouvel emploi de secrétaire dans un cabinet d’avocats. Son amie, avec une expression souriante, lui a répondu “en fait c’est un bon travail, eh bien, d’un autre côté dans la vie on grandit !

Les exemples sont innombrables, mais nous nous sommes tous retrouvés, au moins une fois dans notre vie, à parler avec des personnes passives-agressives.

Ce qu’ils nous laissent, c’est beaucoup de confusion et de sentiments négatifs à notre égard.

Mais qui sont les personnes passives-agressives ?
IDENTITÉ DE LA PERSONNE PASSIVE-AGRESSIVE

P comme passif : l’individu agit en masquant et en réprimant ses véritables émotions et intentions. Il est incapable d’exprimer ses pensées.

A pour agressif : l’individu agit dans le but de blesser, de rabaisser, de mettre les autres mal à l’aise.

Selon le PDM (Psychodynamic Diagnostic Manual), le comportement passif-agressif est typique des personnalités narcissiques et/ou dépendantes. Dans le premier cas, il s’agit d’individus caractérisés par des sentiments de grandeur, de manque d’empathie, d’envie ; dans le second cas, il s’agit de personnes qui craignent fréquemment le jugement des autres, surtout des personnes considérées d’une certaine manière comme faisant autorité et “qui comptent” et sur lesquelles elles sont incapables de diriger la colère qu’elles ressentent pour leur comportement considéré comme incorrect.

Même si le comportement passif-agressif est typique des adultes (surtout à partir de 24-25 ans), on peut trouver une analogie dans la toute petite enfance. Melanie Klein, dans son livre “Notes on some schizoid mechanisms” (Lis et al. 1999) écrit en 1946, décrit pour la première fois en profondeur un mécanisme de défense qui est déjà opérationnel dans la toute petite enfance et qui est appelé “identification projective”.
Lecture complémentaire : Peur des hauteurs, vertiges et acrophobie : un peu de clarté

Selon le chercheur, le nouveau-né, pour se défendre contre l’anxiété, se sépare des parties de lui-même jugées intolérables et les projette sur l’autre (la mère) afin de pouvoir la contrôler. Suite à cette projection, la mère se retrouve à contenir les mauvaises parties de l’enfant et l’enfant continue à la sentir comme une partie de lui-même (le mauvais moi).

L’enfant a rejeté ses mauvais côtés sur la mère mais en même temps il s’identifie à elle : cette dynamique relationnelle primordiale est le prototype de tout comportement agressif.

En fait, l’angoisse ne disparaît pas, parce que les personnes sur lesquelles les mauvaises parties ont été projetées, deviennent aussi des persécuteurs dans l’esprit de l’enfant, elles deviennent “les méchants”.
À l’âge adulte, ce mécanisme relationnel ressemble en quelque sorte à ce que nous appelons communément des “provocations sournoises”.

La personne qui projette sur nous son agressivité voilée, suscite en nous deux types de contre-réactions : d’une part la perplexité, le silence et parfois la tristesse, ou bien des réactions de réponse tout aussi colériques et agressives.

De cette façon, la personne qui a commencé tout cela, se convainc elle-même (ou essaie de convaincre les autres) qu’elle a été victime de l’autre, en niant toute mauvaise intention de sa part : “Je n’ai rien fait ! quand je parlais, je me tais !
L’auteur est devenu la victime, la victime est devenue l’auteur !

Nous avons tous des moments où nous réagissons avec sarcasme, ou bien nous disons oui alors qu’en fait nous voudrions dire non, mais ce comportement devient problématique et symptomatique lorsqu’il est récurrent, lorsqu’il devient un style de communication visant à contourner toute communication chargée d’émotion.
Quelles sont les causes de ce comportement ?

En général, les personnes qui ont des relations passives-agressives avec les autres ont grandi dans des familles qui évitent les conflits, comme si les sentiments négatifs tels que la colère et l’agression étaient tabous. De plus, la société dans laquelle nous vivons a toujours délivré le message que la colère n’est pas une émotion saine.

Les experts montrent que nos parents, et les adultes en général, nous apprennent dès le plus jeune âge à être condescendants et à ne pas dire des choses qui pourraient soulever des problèmes et des conflits.

Personne ne nous apprend que la colère est une émotion comme une autre et que nous pouvons (et même devons) apprendre à la gérer et à en faire une ressource dont on peut tirer parti.

Les neuroscientifiques et les experts de voyance pensent que le comportement passif-agressif est le produit de l’interaction entre les gènes et l’environnement.

La plupart du temps, les gens deviennent inconsciemment passifs-agressifs parce qu’ils ne se sentent pas vraiment libres d’exprimer ouvertement leur colère.
La colère, ainsi que d’autres sentiments négatifs, ne sont pas exprimés afin d’éviter la punition des figures d’autorité (parents, employeurs, etc.).

Pour en revenir à l’histoire de Marta, la collègue passive-agressive ne pouvait pas se mettre en colère contre le patron pour la décision prise (le risque était de le mettre en colère ou pire de perdre quelque chose au travail), alors elle déversait toute sa colère sur Marta à travers des phrases ambiguës, des gentillesses manquées, des faveurs oubliées, des allusions, etc.

Marta dit qu’en raison de ces attitudes hostiles de la part de son collègue, leur relation n’a jamais vraiment décollé et ils ont même fini par se disputer à quelques reprises.

Le collègue passif-agressif, par manque de conscience de soi et par un contrôle de la réalité perturbé, a continué à ne pas aimer Marta longtemps après. Et c’est pa sune histoire d’horoscope !

Le vrai amour pour tous et toutes

L’homophobie vient du grec “ομοίoς” qui signifie “même” et “φοβος” qui signifie “peur”, donc littéralement “peur de la même chose”. L’homophobie est la peur irrationnelle et l’aversion pour l’homosexualité. Elle ne figure dans aucune classification clinique des différentes phobies. Le terme est généralement utilisé dans un sens générique se référant à un comportement discriminatoire et non clinique, puisque le terme phobie perd son sens clinique, lié à un concept de peur, indiquant plutôt une aversion générique, il s’agit en particulier d’une peur d’être considéré comme homosexuel et des situations considérées comme associées à celles-ci.

Cette crainte, comme le soutient Erich Fromm dans son travail, est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes, car d’un point de vue culturel, l’homme homosexuel est considéré comme une “mauviette”. Pour cette raison, le garçon se sent marqué et humilié par le groupe. Si une fille est plutôt définie comme un “garçon manqué”, cela ne s’accompagne pas de la même désapprobation, au contraire, cela devient souvent une source de fierté. Ainsi, la “poule mouillée” est un lâche, un fils à sa maman ; tandis que le “garçon manqué” est une fille fière capable de tenir tête à un garçon.

Les recherches psychosociales montrent que l’homophobie est principalement liée à des caractéristiques personnelles : vieillesse, faible niveau d’éducation, idées religieuses fondamentalistes, absence de contact personnel avec les gays ou les lesbiennes, autoritarisme, culpabilité sexuelle, attitude traditionaliste à l’égard des rôles de genre tels que la masculinité. Selon le théoricien Calvin Thomas, la terreur d’être considéré comme homosexuel domine les éléments “hétérosexuels normaux” car cette même terreur bloque leur esprit. C’est précisément cette horreur des passions “abjectes” qui est produite et renforcée par la société, qui crée et perpétue la mentalité d’hétéronormativité. L’homophobie implique non seulement la peur de ceux qui sont méprisablement identifiés, mais aussi la peur d’être méprisablement identifié à son tour : la peur, au sens littéral, d’être “égal à”. Cette dernière crainte est une composante beaucoup plus forte de l’homophobie que du sexisme ou du racisme, car l’homme sexiste, ou le blanc raciste, est beaucoup moins “en danger” d’être pris pour une femme ou un “non-blanc”.

“L’amour sans limites et sans contraintes est le souffle éternel de l’univers.”

L’homophobie intériorisée consiste en l’acceptation par les gays et les lesbiennes de préjugés, d’étiquettes négatives et d’attitudes discriminatoires envers l’homosexualité. Cette intériorisation des préjugés est le plus souvent inconsciente et peut conduire à éprouver des difficultés avec son orientation sexuelle, à s’y opposer, à la nier ou même à nourrir des sentiments discriminatoires à l’égard des homosexuels.

 

Voir le Site


Voyance par téléphone

Voyance par téléphone

Conseils pour le couple

Couple : 8 conseils pour mieux gérer les querelles et améliorer la communication

Parfois, les couples rencontrent des problèmes qui pourraient être résolus si les deux partenaires pouvaient modifier certaines de leurs relations personnelles.

De plus, souvent, presque sans s’en rendre compte, les deux partenaires “glissent” dans des modèles de relation négatifs, ou tombent dans de mauvaises habitudes personnelles, générant des conflits et des discussions. Enfin, le stress auquel nous sommes soumis quotidiennement ajoute à la complexité de la situation.

8 conseils pour gérer les conflits dans un couple
Conseil de couple n°1 : Commencez par vous-même

La meilleure chose que vous puissiez faire pour commencer à aplanir les difficultés d’un couple est d’accepter votre part de responsabilité dans le problème lui-même. Reconnaître ses erreurs et prendre ses responsabilités est donc la première étape cruciale pour résoudre le conflit. Une question que vous pourriez vous poser est la suivante : “Que fais-je actuellement pour aggraver la situation de ma relation ? Au lieu d’analyser les défauts de votre partenaire, essayez donc de réfléchir à la manière dont votre comportement contribue à perpétuer le problème. En fait, dans certaines situations, nous pouvons décider de changer la seule chose qui peut être changée : nous-mêmes.
Conseil de couple n° 2 : arrêtez

Donnez-vous toujours le temps de vous arrêter et de réfléchir à ce que vous dites. S’arrêter avant de donner votre avis peut être très utile lorsque vous vous sentez trop bouleversé ou que vous êtes en proie à des émotions telles que la colère ou le ressentiment. Apprenez à comprendre quand vous devez prendre un moment pour ne pas parler tout en permettant à votre partenaire de faire de même. Laissez l’autre personne prendre son temps pour réfléchir, quand elle reviendra, le niveau de tension ne sera probablement pas aussi élevé.
…Essayez de vous demander….

Pendant cette pause, essayez de ne pas vous concentrer sur des pensées d’indignation, de victimisation ou de colère, mais plutôt de vous demander “Quel est le vrai problème pour moi ? Qu’est-ce que je veux ? Comment puis-je envisager le problème du point de vue de mon partenaire ? Que souhaite mon partenaire ? Que puis-je faire pour aggraver le problème ? Que puis-je faire pour résoudre ce problème ? Comment puis-je m’exprimer plus clairement ? De cette façon, vous pouvez essayer de reprendre contact avec votre conjoint et de parler avec une intention différente, avec une plus grande conscience et il sera plus facile, avec un esprit ouvert et un “cœur plus doux” d’essayer de se comprendre.

Suggestion pour le couple # 3 : Ne pas se condamner

Nous sommes tous capables, intentionnellement, de dire ou de faire des choses désagréables aux personnes que nous aimons, en particulier au milieu d’une dispute et lorsque nous nous sentons accablés par des émotions négatives. Dans la plupart des cas, cependant, les raisons qui déclenchent des disputes au sein d’un couple ne découlent pas d’intentions négatives. Souvent, les gens sont armés de bonnes intentions, mais comme le dit l’aphorisme de Wilde : “C’est avec les meilleures intentions que l’on obtient le plus souvent les pires effets”.
…l’empathie…

En commençant à faire vôtre cette façon de penser, il sera plus facile de ne plus considérer votre partenaire comme un “criminel” et de commencer à penser que quoi qu’il ait dit ou fait, son but n’avait pas d’intentions négatives. Supposons, par exemple, que votre conjoint fasse de son mieux pour surmonter une situation difficile (horaires de travail lourds, etc.) et qu’en raison de la fatigue, il brûle le dîner ou ruine un objet qui vous tient particulièrement à cœur. Essayez de penser que son intention était, malgré sa fatigue, de faire quelque chose pour vous.
Conseil de couple n° 4 : laissez les choses se dérouler même si vous pensez avoir raison

La cause la plus fréquente des disputes est la conviction que vous êtes du bon côté et que votre point de vue est le bon. Vous pouvez vous sentir frustré si votre partenaire n’est pas d’accord avec votre opinion ou même s’il a un point de vue différent. D’une part, il est compréhensible qu’il soit agréable de se faire dire que vous avez raison, mais d’autre part, essayez d’ouvrir votre esprit pour commencer à comprendre que, à la manière d’un miroir, votre partenaire considère également que son point de vue personnel est valable.

…accorder des places…

Essayez de vous accorder mutuellement un espace ouvert pour les idées, les besoins et les sentiments légitimes de votre partenaire. Si vous n’êtes pas sûr de comprendre ce que votre partenaire vous a dit, demandez-lui de vous expliquer davantage avant de faire des suppositions ou de tirer des conclusions erronées.
Conseil de couple n°5 : Apprendre à écouter

Les conflits les plus vifs surviennent parce que vous êtes souvent incapable d’écouter l’autre. Souvent, au cours d’une discussion animée, vous êtes convaincu que vous écoutez l’autre personne, alors que, souvent, ce qui se passe, c’est que nous nous “écoutons nous-mêmes”, c’est-à-dire que nous réfléchissons à ce que nous devons dire ou à la manière de contrer les arguments de votre partenaire. Le conflit diminuera en intensité si nous sommes, par conséquent, dans une condition d’écoute sincère de l’autre. Avant d’exprimer votre opinion : – Essayez de faire une sorte de résumé de ce que l’autre a dit – Essayez de résister à l’impulsion d’évaluer ou d’analyser le “facteur vérité” dans ce que dit votre partenaire. Les émotions telles que le chagrin, la tristesse, la solitude, la colère ne sont ni bonnes ni mauvaises. Le simple fait de les comprendre est un premier pas important pour réduire les tensions.
Conseil de couple n° 6 : parlez en vous abstenant d’attaquer

Lorsque vous vous trouvez à soulever un problème, essayez de le faire en parlant clairement et directement de vos besoins et de vos perceptions, au lieu de présenter la même chose en attaquant votre partenaire (qui ne peut que ressentir le besoin de se défendre).
Conseil de couple n°7 : oui aux petits changements

De petits changements peuvent entraîner de grands changements, surtout si vous les voyez, les remarquez et vous y attachez. En leur prêtant attention, on contribue à renforcer la motivation à changer davantage. Par exemple, essayez de faire une petite gentillesse ou une petite surprise inattendue à votre partenaire à un moment où il est particulièrement fatigué et stressé.

Conseil de couple n° 8 : montrez toujours votre amour

Surtout dans les moments très stressants, il est essentiel d’exprimer des mots de réconfort, d’appréciation et d’affection. Il est beaucoup plus facile d’accepter l’opinion de quelqu’un quand on a le sentiment que cette personne se soucie de vous.

N’oubliez pas de mettre systématiquement en pratique ces petits conseils. Bien communiquer dans des circonstances difficiles est un travail difficile, mais les avantages qui en découlent et le sentiment de bien-être avec votre partenaire sont une “récompense” saine et positive.

INTERPRETATION DES REVES

L’interprétation des rêves amène à donner une explication sur ces rêves. Le rêve est une disposition de l’esprit à explorer un certain nombre de choses pendant le sommeil profond. Chaque être humain fait en moyenne un rêve de plus d’une heure toutes les nuits. Par conséquent, c’est habituel de faire des rêves. C’est parfaitement banal et logique.

Toutefois, il peut surgir des rêves qui semblent se distinguer des autres. Cela nous est tous arrivé, à un moment donné de la vie, on fait un rêve qui semble très différent et qui est transmetteur de message. Parfois, c’est un cauchemar qui engendre des angoisses et des peurs énormes, parfois, on voit un terrible accident ou une lumière blanche.

Parfois même, on voit des choses qui ne se sont jamais montrées dans notre vie, on voit une véritable joie dans le futur. On peut avoir donc des prémonitions sur notre avenir dans nos rêves. Dans des cas spéciaux, on peut aussi rencontrer des personnes déjà mortes. On ne comprend ce que cela signifie réellement, alors, c’est là qu’il faut se demander de l’interprétation qu’on doit accorder à ces rêves étranges. Evidemment, on ne peut pas faire une self interprétation ou une interprétation par nous même.

Voir : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Voyance

Il est plus convenable de contacter un expert et demander son opinion. Les secrets et les mysticismes des rêves dissimulent des informations ésotériques. Il faut donc requérir le point de vue des spécialistes ésotériques. Parmi eux, on classe, les voyants, les médiums, les tarologues, les numérologues, et les astrologues qui sont des analystes qualifiés des rêves. Ils arrivent à délivrer les renseignements sur les activités de l’esprit. Puisque toutes ses activités spirituelles dont fait partie les rêves ont un motif précis, une raison d’être dans la vie de l’individu. En faire une interprétation en voyance se trouve donc impérative.

Et l’encromancie ?

L’encromancie par son étymologie c’est la composition de deux mots: l’encre et la mancie.
La mancie désigne la forme de divination, accompagné du suffixe encre, cela veut dire que c’est la divination à partir des encres.
L’encromancie est une lecture de l’avenir par les taches d’encres. C’est une technique plus ou moins récente.
Elle a vu le jour au début XXième siècle, grâce à la voyante Luce Vidi, s créatrice.
Quelques temps avant, faire parler les encres était utilisé par la psychologie pour déterminer la personnalité d’un individu.
Mais la voyante a eu la brillante idée de reprendre le concept non seulement pour voir la personnalité cachée mais également pour retracer l’ensemble de la vie d’une personne.
L’encromancien ou le spécialiste en encromancie peut faire une lecture de la vie passée, présente et à venir d’une personne en interprétant les taches.
Le procédé est simple, il suffit de jeter de l’encre sur un papier, la quantité doit être bien réglée et ensuite le laisser quelques instants.
Puis, une figure apparaît et il appartient à l’encromancien de l’interpréter.
Cette technique est de plus en plus utilisée par les spécialistes des arts divinatoires comme les voyants et les médiums.
Les raisons sont nombreuses mais on peut retenir l’idée que l’encromancie est une méthode révélatrice crédible par son originalité.
Si chacun peut essayer de faire des jets d’encres, ce n’est pas tout le monde qui peut faire de l’encromancie.
L’interprétation exige de l’intuition et un don extralucide.
Déchiffrer les messages des taches d’encres n’est pas un jeu d’enfant.
Seule les experts peuvent révéler toutes les facette de la vie d’une personne et ainsi prédire son avenir grâce à l’encromancie ou la voyance Suisse.

L’interprétation étymologique du mot amour, fait remonter le terme au verbe grec mao = je désire, dont le latin amor da amare indique une attraction extérieure, viscérale, presque animale à distinguer d’une attraction mentale, rationnelle, spirituelle à exprimer qui était utilisée le verbe diligenter, c’est-à-dire choisir, désirer à la suite d’une réflexion.

CE QU’EST L’AMOUR

L’amour est l’ensemble des émotions regroupées en trois composantes : l’intimité, la passion et l’engagement. L’amour est une chose merveilleuse, même si elle cause beaucoup de douleur.
Il arrive souvent que l’amour ne soit pas réciproque. Être amoureux d’une personne qui ne sait probablement même pas que nous existons. Savoir que pour cette personne, vous n’êtes rien et qu’elle ne vous donne même pas un regard. Mais il y a aussi l’amour, au vrai sens du terme. Un amour qui suffit à l’imaginer, à faire apparaître un sourire.
Mais malheureusement, même les contes de fées se terminent un jour et nous sommes obligés de revenir à la monotonie du passé. Les jeunes se séparent pour diverses raisons. “L’amour est beau tant qu’il dure”, mais quand il se termine, il est difficile de recommencer. Cependant, on apprend vite que le temps guérit toutes les blessures.

L’AMOUR À L’ADOLESCENCE

À l’adolescence, l’amour est vécu de manière passionnée et globale. À cet âge, les gens cherchent l’autre comme une extension d’eux-mêmes, comme un complice pour vivre leurs premières transgressions, comme un confident. L’intensité, l’idéalisation et la conviction qu’il n’y a rien de plus important, que l’histoire durera toute une vie, font que l’adolescent se sent sur une autre planète, loin d’être un enfant, du lien parental. Comme il s’agit de situations nouvelles, exploratoires, avec une forte expérience, il est important que l’adolescent ne se sente pas envahi par des figures familiales, dont il cherche à se libérer. Dans l’amour adolescent, on voit émerger non seulement le système de motivation des soins au partenaire et celui de l’attachement (recherche de l’amour), mais aussi le système sexuel, qui est nouveau par rapport à avant. En fait, ce qui distingue la relation avant cet âge est précisément la pulsion sexuelle qui pousse vers l’autre. Une nouvelle impulsion à gérer qui fait que les adultes se sentent effrayés par la nouveauté. Les premières expériences sont d’une part effrayantes, d’autre part elles complètent le moi et la construction de l’identité. La focosité, les fameux papillons dans l’estomac, la magie, vivre en fonction de l’autre, se remplir d’amour, investissent complètement l’esprit et le cœur de l’adolescent qui ne comprend pas totalement ce qu’il vit : c’est tomber amoureux.

LES PREMIÈRES EXPÉRIENCES

Les premiers amours sont vécus avec une grande intensité comme la lecture de l’horoscope, pleins d’espoir et de souffrance pour les moments de crise. À cet âge, il arrive qu’une histoire d’amour se termine rapidement, entraînant avec elle une traînée de douleur, un chagrin d’amour, un tunnel sans espoir de retrouver le sourire. Ce que l’adolescent vit pleinement, c’est la nouveauté, l’exploration des émotions du moi et de l’autre qui le marqueront plus tard à l’âge adulte.

Voir le Site


Quelle solution pour éloigner les pigeons de votre résidence ?

Quelle solution pour éloigner les pigeons de votre résidence ?

Il y a un grand nombre de volatile dans votre région comme les pigeons. Même si leur présence ne vous dérange pas particulièrement, ces volatiles ont tendance à vous donner plus de travail. Ils salissent régulièrement votre balcon lorsqu’ils se posent. Pour certains, c’est le jardin qui est concerné. Pour cette raison, vous voulez trouver le meilleur moyen de les éloigner de vous. Vous ne voulez donc pas les tuer.

Dans ce cas, vous pouvez faire confiance à Pigeon Propre ! Cette structure vous propose ses services avec des solutions efficaces pour éloigner les pigeons. Parmi les options proposées, vous avez le dispositif d’électro-répulsion proposé par Pigeon Propre. Il ne faut pas hésiter à découvrir les offres de l’entreprise en allant sur https://www.pigeon-propre.fr/.

Voir le Site


Tarots de Marseille

Tarots de Marseille

Voir ce site : https://destin.ch

Depuis quelques temps, les cartes ont connus une utilité autre que celui d’un simple jeu qui peut nous occuper lors d’une journée récréative. Elles s’engagent maintenant dans le monde de la voyance. Les cartes ont subis quelques transformations afin d’être utilisé pour les pratiques divinatoires. En entrant dans la voyance, les cartes les plus utilisés sont les tarots. D’ où l’appellation “tarologie”. La tarologie est donc une méthode de la voyance qui s’appuie sur les cartes de tarots afin d’arriver à des fins prédictives. Nombreuses sont ces cartes de tarots mais les tarots de Marseille est d’une grande renommée en matière de la tarologie.

Comment fonctionne le Tarot de Marseille ?

Avec ses 22 arcanes majeurs, le tarot de Marseille offre ses cartes numéraires classées en quatre catégories à savoir le bâton, le denier, la coupe et l’épée. On peut retrouver alors 78 cartes pour sa totalité. L’affectation des cartes dans la voyance est désormais une pratique qui fascine beaucoup de personnes. Mais seulement les individus qui reçoivent un don miraculeux qui peuvent les appliquer correctement. On les nomme les tarologues. Toutefois, il se trouve que le tarologue est en même temps un voyant puisque ce procédé exige une personne qui a une grande faculté d’intuition et de perception. De plus, la tarologie est un art divinatoire qui requiert une concentration afin d’aboutir une séance de consultation. La tarologie permettant non seulement de prédire l’avenir mais aussi d’activer un bien-être ainsi que de se développer personnellement. Entre autre, la taralogie est réputé par sa datation d’évènement. Un bon tarologue peut traverser le passé du consultant, étudier son présent et anticiper son avenir tout en donnant une date ou une estimation de temps de survenance d’un évènement. Bref, les cartes de tarot ont su donner un nouvel air dans l’univers de la voyance.

Nous sommes souvent confrontés à la question suivante : quelle est la différence entre avoir des relations sexuelles et faire l’amour ? La réponse semble souvent évidente : “c’est la même chose”. Faire l’amour est quelque chose de décontracté, quelque chose que vous voulez à ce moment-là, quelque chose de physique qui n’a pas besoin de sentiment. Faire l’amour, c’est quelque chose de plus. Il n’y a pas que le contact, il y a la compréhension, la complicité et surtout l’amour. Le sexe est très courant chez les jeunes et c’est pour cette raison que nous avons décidé, sur l’une de nos photos, de “capturer” un comportement juste à adopter : l’utilisation d’un préservatif. L’amour est un sentiment d’affection ressenti envers une personne et qui se manifeste par le désir de vouloir le bien de l’autre. Lorsque vous aimez quelqu’un, vous voulez être en sa compagnie le plus longtemps possible et de façon exclusive. Dans la Grèce antique, par exemple, il existait différents types d’amour : φιλία (filìa) ou amour affectueux et amitié, έρως (eros) ou amour passionné, (storghè) ou amour parental et famille, φιλαυτία (filautìa) ou amour de soi et (agàpe) ou amour inconditionnel et désintéressé.

Nous sommes-nous déjà demandé quel est notre véritable but dans la vie ? Pourquoi sommes-nous nés ou pourquoi agissons-nous d’une certaine manière ? Il est très difficile de répondre à toutes ces questions. Des trucs philosophiques, en somme.
La vie nous confronte chaque jour à des choix et, en fonction de nos décisions, nous écrivons les pages de notre existence. Il n’y a pas de retour en arrière et c’est pourquoi il est difficile de choisir. Il faut prendre le bon chemin, mais tant que vous n’avez pas choisi, tout est possible…
L’année 2099, Londres.
L’humanité a atteint l’immortalité grâce à un renouvellement cellulaire continu et le monde regarde avec curiosité le vieux M. Hermès, un homme de 123 ans, le dernier homme destiné à mourir de vieillesse.
J’ai découvert qu’il habitait à quelques pâtés de maison de chez moi, alors j’ai décidé de lui rendre visite. Dès que je suis arrivé devant la maison, une petite maison discrète, du genre qu’on ne rencontre plus très souvent, j’ai sonné. Après quelques minutes, la porte s’est finalement ouverte et j’ai été accueilli par un vieil homme maigre, pas très grand et aux cheveux fins et blancs.
J’étais là pour découvrir le secret de sa longévité, mais ce qui m’a immédiatement frappé, c’est sa personnalité très spéciale et fascinante. Ce n’était pas un homme comme tous les autres, il avait quelque chose qui le rendait spécial et différent. Sans aucune question, il a commencé à me raconter sa vie. Ou plutôt, les trois moments fondamentaux de sa vie : à neuf ans, la séparation de ses parents ; à quinze ans, son premier amour réel et intense ; et à trente-quatre ans, le début de sa vie d’adulte, celle dont il a pleinement conscience.
En réalité, il m’a parlé de deux vies différentes, mais toutes deux vécues par lui : dans l’une, il vivait avec son père, dans l’autre, avec sa mère. À ce moment-là, bien sûr, je lui ai demandé comment c’était possible, et il m’a expliqué qu’on lui avait permis de vivre le même moment deux fois et de pouvoir ainsi changer son destin.

On dit que les enfants, avant leur naissance, savent déjà tout ce qui se passera dans leur vie, mais au moment de la conception, les Anges de l’oubli mettent un doigt sur les lèvres des enfants à naître, leur faisant oublier le destin qui les attend.

Mais, même les Anges ont tort et ont oublié Hermès qui a grandi avec la capacité de prédire leur avenir. À l’âge de 9 ans, on lui a présenté un choix, le premier choix important : lorsque ses parents ont divorcé, il a dû décider avec qui vivre. Mais en plus de la prescience, Hermès avait le don de pouvoir vivre deux vies parallèles. Qui sait quelle autre étrange surveillance des Anges. Et, dans l’un, il a choisi de vivre avec sa mère, dans l’autre, avec son père. Les différents choix ont radicalement changé la vie d’Hermès, et il m’a expliqué en détail l’importance de faire le bon choix. Toujours.

Mais vous savez ce qu’il m’a dit ? Il m’a dit qu’en fait, le principal problème dans sa vie était qu’il connaissait déjà le résultat de chaque choix. L’avenir qui lui était révélé rendait la prise de décision encore plus difficile. Lorsque vous connaissez les conséquences de vos actes, mais que vous êtes quand même obligé de les faire, même choisir le moindre des deux maux est extrêmement difficile. L’ignorance est parfois le véritable salut.

Voir le Site


Les Compagnons du Placard, spécialiste en confection de meuble de rangement sur mesure

Les Compagnons du Placard, spécialiste en confection de meuble de rangement sur mesure

Si vous recherchez un bon meuble pour ranger vos vêtements, vous devez opter pour un dressing sur mesure. Vous pouvez aussi commander un placard pour économiser l’espace dans votre maison. Si vous êtes à Paris, l’entreprise Les Compagnons du Placard est à votre service.

En effet, cette entreprise vous propose ses compétences en confection et installation de placard sur mesure, dressing sur mesure et bibliothèque sur mesure. Vous pouvez visiter son portail internet pour découvrir ses prestations, ses produits, etc. Disposant de plusieurs années d’expérience en aménagement de placard sur mesure, elle met à votre service une équipe de professionnels qui vous offre la meilleure solution pour vos rangements. Visitez dressing-surmesure.com pour en savoir plus.

Voir le Site


Culture Femme, magazine de femme

Vous recherchez un magazine qui donne des informations dans le domaine de la mode, la famille et la beauté. Si tel est le cas, alors Culture Femme est ce qu’il vous faut. En effet, il s’agit d’un blog qui vous fournit l’actualité non seulement de la France, mais aussi du monde. Vous pouvez aller sur ce site internet pour découvrir plusieurs astuces et de nombreux conseils que les professionnels mettent à votre disposition. Le plus intéressant est que Culture Femme contient des articles récents et intéressants. Il vous suffit de visiter culturefemme.com. Ainsi, vous allez découvrir des informations sur l’astrologie, le people, la culture et sur d’autres sujets très intéressants.

Voir le Site


Weed Side Story, des produits CBD de qualité à des prix exceptionnels

Pour acheter des produits au CBD de qualité en ligne, il faut se rendre sur un site de vente fiable qui ne vous propose que de la qualité et du 100% légal. Et Weed Side Story appartient à cette catégorie de boutique de CBD qui ne fournit que de la qualité au meilleur prix sur le net.

En effet, Weed Side Story met à votre disposition en ligne un vaste choix de produits au CBD : des fleurs de CBD, aux produits cosmétiques au CBD, en passant par les huiles alimentaires au CBD, etc.  Et Weed Side Story est cette boutique en ligne qui vous propose également sur son site une variété d’articles qui vous éclairent sur le CBD et sur les effets bénéfiques de son utilisation sur la santé.

Rendez-vous donc sur le site Weed Side Story !https://www.weed-side-story.com/fr

Voir le Site